Sécurité routière : une façon originale de combattre l’incivisme

Il est fréquent de rencontrer, dans la ville de Ouagadougou, des plaques portant des invectives à l’encontre des personnes qui ne respecteraient pas le code de la route. Les concepteurs n’y vont pas par quatre chemins pour tirer à boulets rouges sur d’éventuels pourfendeurs de la réglementation. Comment se manifeste cette nouvelle pratique ? Est-elle efficace ? Qu’en pensent les usagers ?

Contre l’incivisme routier, de nombreuses stratégies ont été développées par les Pouvoirs publics, les organismes privés et les citoyens eux-mêmes, tendant à réduire les cas d’accidents dans la ville de Ouagadougou. Sensibilisations, verbalisations, intimidations (à travers le déploiement d’agents de sécurité sur toute l’étendue de la ville), etc. La dernière stratégie, du moins la dernière trouvaille, est sujette à la raillerie pour certains usagers et à l’indignation pour d’autres.

Une technique diversement appréciée des usagers

Il est 10h environ lorsque nous stationnons aux abords d’un feu tricolore, à quelques encablures du Réseau des Caisses populaires (RCPB) du quartier Wemtenga. Là, se trouve une plaque où il est inscrit, dans une graphie fautive : « SEUL LES MOUTONS BRULENT LE FEU ».

La première vague d’usagers s’étant éloignée, nous attendons l’arrivée de la prochaine (histoire de recueillir des appréciations par rapport à cette nouvelle pratique). C’est ainsi que nous voyons s’approcher un motocycliste, un homme d’âge mûr, la cinquantaine environ. A la question de savoir ce qu’il pense de cette pratique qui consiste à faire respecter le code de la route à travers l’usage de propos discourtois, il répondra sur un ton enjoué : « Je ne sais pas qui en sont les concepteurs. En tout cas, je pense que c’est une méthode efficace ». Franchement, se moque-t-il, je suis sûr que personne ne voudra qu’on l’assimile à un « mouton » (référence faite à la plaque).

Sur la défensive, celle qui se présente comme « Madame Tougouma », est dans un tout autre registre. « Ce n’est pas sérieux. Ce n’est pas en insultant les gens qu’on viendra à bout de l’incivisme routier », lance-t-elle en se sauvant à toute volée.

Autre lieu, même stratégie. Nous sommes à un feu, non loin de l’Université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo.Ici, le concepteur(uncertain M.A.N.D.A : Mouvement Aube nouvelle pour la Démocratie africaine)« n’animalise » pas les usagers irrespectueux du code de la route. Cependant, il n’y va pas non plus avec le dos de la cuillère. Pour le M.A.N.D.A, les personnes qui ne respectent pas les feux tricolores sont des « inconscients ».

Méthode efficace ?

Ces plaques, on en croise fréquemment aux abords de nombreux feux tricolores dans la ville de Ouagadougou. Les concepteurs, ne déclinant pas toujours leurs identités, mais tout aussi mordants les uns que les autres.

Il est bon à relever que les messages inscrits sur ces plaquesconcernent, uniquement, le respect des feux tricolores ; les autres aspects de la réglementation routière semblent ne pas titiller l’imagination des concepteurs.

En tout état de cause, cette méthode permettrait, peut-être, de maitriser une certaine catégorie d’usagers de la ville qui aurait, probablement, honte de se faire injurier par des écriteaux inanimés.L’autre frange des Ouagalais, intraitable, continue, elle en tout cas, de transgresser les interdits.

Pour l’heure, il est prématuré de dresser un bilan de cette stratégie originale. Les méthodes de lutte contre l’incivisme routier sont, en effet, le plus souvent combinées ; il est donc difficile de tester l’efficacité d’une technique prise isolément.

Gallerie

images de quelques cas d’accidents de la route à Ouagadougou impliquant des vehicules ‘poids lourds’. En rappel, le nombre grandissant de ces types d’incidents de plus en plus meurtriers a suscité des vagues d’indignation dans l’actualité nationale.

Camion surchargé renversé, Ouagadougou, 23 Mai 2019
Camion surchargé renversé tuant 3 personnes, Ouagadougou, 27 Mai 2019
Motocyclette d’une des victimes du 27 Mai 2019
Image d’un camion (venant d’en face) sans marquer l’arret obligatoire au feu rouge

--

--

--

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Achille Sawadogo

Achille Sawadogo

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner

More from Medium

Chiefs to Battle Chargers in Huge LA Division Battle

6 Breakout Canidates for the Arkansas Razorbacks in the 2022–2023 Season

المتطرفون المسيحيون الأمريكيون في كردستان American Evangelicals in Kurdistan

6/4/2022