Sécurité routière : En six ans, le Burkina Faso a enregistré 119 544 cas d’accidents de circulation

Au pays des Hommes intègres, les accidents de circulation sont monnaie courante. Les statistiques donnent le vertige parfois. Tant le nombre est si important surtout pour les deux grandes villes que sont Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Selon les statistiques de l’Office nationale de la sécurité routière (ONASER), la capitale économique Bobo-Dioulasso a enregistré 3 237 accidents de circulation en 2013 ; 3 075 accidents de circulation en 2017 et 2 973 accidents de circulation pour l’année 2018.

En somme, de 2013 à 2018 l’on a enregistré 19 436 accidents de la circulation. L’on constate une régression du nombre d’accident de 2013 à 2018. Pour la ville de Ouagadougou, durant ces six dernières années (2013 à 2018), l’on a comptabilisé 67 899 accidents de la circulation routière. Parmi ces accidentés ; l’on compte 26 331 blessés légers ; 10 598 blessés graves ; et 894 morts. Le taux d’accident est en forte hausse dans la ville de Ouagadougou car de 11 693 accidents de circulation en 2017, ce nombre est passé en 2018 à 13 282 cas d’accidents.

Au plan national les statistiques font état de 119 544 cas d’accidents de circulation routière, 88 697 blessés et 5 815 décès entre 2013 et 2018. Malgré les campagnes de sensibilisation et la répression, l’incivisme routier a la peau dure au Faso. La route continue de faire des victimes et d’endeuiller des familles du fait de la négligence des usagers de la route.

Marcus G. J. Kouaman

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner