Rapport d’activités mensuel Mai 2020 du Projet: « Initiative pour l’aide et la santé des populations défavorisées de la région du Nord » (ASPD-Nord_2020) _ Aid & Save_Help and Health Initiative

Prise des constantes d’un enfant lors de la visite de l’ABPE

Le Projet: « Initiative pour l’aide et la santé des populations défavorisées de la région du Nord » (ASPD-Nord_2020), est financé par Aid & Save depuis Mars 2020 et mis en œuvre par Help and Health Initiative (HHI). HHI est une organisation de jeunes étudiants en Médecine de la faculté de Médecine de l’Université de Ouahigouya.

Alors que la crise sanitaire liée à la COVID-19 battait son plein au Burkina Faso entre Mars et Avril 2020, HHI a mené une série d’activités pertinentes en vue de protéger les plus vulnérables face à cette pandémie dans la Région du Nord, Ouahigouya, Burkina Faso.

Au cours du mois de Mai 2020, HHI s’était fixée 2 grands objectifs. Le premier objectif était de fournir une prise en charge sanitaire gratuite (consultation et traitement) aux orphelins et enfants vulnérables de l’Association Budyam pour la Protection de l’Enfance (ABPE) ainsi qu’aux enfants de la rue, qu’ils avaient tous visités auparavant dans le cadre de la lutte contre la COVID-19. Le deuxième objectif était de conduire une série d’activités de sensibilisation, de formation, d’échanges et de dons avec des jeunes filles dans le domaine de la santé sexuelle et de la reproduction en collaboration avec l’Association Bibir (une organisation leader dans le passé dans ce domaine). Mais après avoir échangé avec le responsable de cette organisation, il s’avère que l’association n’intervient plus dans ce domaine. Il revenait alors à HHI de redéfinir son approche par rapport à la problématique sur le terrain.

Au terme de la période, 6 grandes activités ont été menées et le constat est très satisfaisant sur le terrain au regard des réalisations accomplies.

  1. Sensibilisation, Formation et dons aux filles du Centre d’accueil d’Enfants en Détresse (CAED) dans le domaine de la santé sexuelle et de la reproduction.
Photo de la séance 1 avec les jeunes filles du CAED Ouahigouya

Nombre d’heures de travail: 90

Nombre de personnes atteintes: 20

Les centres d’accueil des enfants en détresse (CAED) sont au Burkina, des structures palliatives en matière d’adoption d’enfants (pour plus d’informations, voir le décret N° 2010–616 /PRES/PM/MASSN du 12 octobre 2010 portant création et conditions d’ouverture des centres d’accueil des enfants en détresse). On en dénombre des dizaines sur le territoire national.

Vue leur importance dans la prise en charge générale des enfants, HHI s’est intéressée au CAED de Ouahigouya. Des activités reparties sur 4 séances, ont été menées avec les pensionnaires filles de ce centre, dont l’âge est compris entre 13 et 20 ans. Ces séances éducatives ont eu lieu les 18, 20, 22, et 27 mai 2020 et avec une durée moyenne de deux (02) heures par séance et ont vu la participation de 20 filles en moyenne. Les principaux thèmes abordés lors de ces séances sont :

Séance 1 : Genre & Avortements

- Les problèmes de genre : Définition, Analyse comparative des questions de genre et des perceptions selon la culture, lien avec le sexe, impacts liés au genre et conséquences sanitaires des perceptions lié le genre, actualité sur les problèmes du genre, directives de l’OMS lié au genre.

- Les avortements qui sont des problèmes de santé publique et considérés comme crime et engageant ainsi la responsabilité pénale : aspects importants de l’avortement (définition, types, causes), les 4 situations exceptionnelles autorisées, les complications, les signes de l’avortement spontané, les conséquences psychologiques et autres.

Séance 2 : Les grossesses précoces et indésirées

Séance 3 : Le Cycle menstruel

Séance 4 : Les Mutilations génitales féminines (notamment l’excision)

Séances de travail avec les jeunes filles du CAED Ouahigouya

Ces thèmes très accrocheurs ont retenu l’attention des filles du Centre (pensionnaires internes et externes) même si la mobilisation était parfois affectée par la distance que doivent parcourir certaines filles vivant en milieu rural. Dans l’ensemble, l’équipe de HHI a bénéficié du soutien des moniteurs du Centre pour l’organisation des activités. Pour encourager les filles à la clôture lors de la dernière séance, HHI leur a fait un don composé d’un carton de serviettes hygiéniques, de gel hydroalcoolique et de masques de protection faciale. La Directrice du Centre très émue leur a adressé en retour une lettre de remerciement et exprimé sa disponibilité pour d’autres collaborations.

2. Prise en charge sanitaire gratuite aux orphelins et enfants vulnérables de l’Association Budyam pour la Protection de l’Enfance (ABPE)

Photo Consultation d’un enfant accompagné de sa mère tutrice à l’ABPE

Nombre d’enfants bénéficiaires : 43

Nombre d’heures de travail : 85

Lors d’une première visite à l’ABPE à la date du 26 Avril 2020 dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, l’équipe de HHI avait relevé des besoins de prise en charge sanitaire exprimés par l’association au profit de ses pensionnaires (voir article ).

Un (01) mois plus tard, le 25 Mai 2020, l’équipe s’est organisée avec le soutien de Aid & Save pour respecter venir en aide aux enfants à travers une activité de prise en charge sanitaire gratuite (consultations et traitement) au profit de 43 enfants.

Pour préparer cette activité, l’équipe de HHI a d’abord procédé à l’achat de certains médicaments dont la présence de pathologies au sein des enfants était plus ou moins sûre : comme les antipaludéens, les tests de diagnostic rapide, les déparasitants, etc. Ils ont également invité les mères tutrices des enfants à participer à la séance, en coordination avec la Présidente de l’association.

Le jour venu, au niveau technique, l’équipe s’est repartie en quatre (04) groupes de travail formant une chaine pour la prise en charge de l’enfant. Par ordre chronologique de travail on avait :

Le Groupe 1 chargé d’accueillir l’enfant et de prendre ses constantes (taille, poids, température, tension artérielle, etc.)

Le Groupe 2 chargé de reporter les informations élémentaires et les constantes de l’enfant sur des carnets de santé qui leur ont été gratuitement offerts par HHI car aucun enfant n’en avait.

Le Groupe 3 composé de 2 médecins qui assurent la Consultation en elle-même après laquelle ceux-ci notent sur le carnet les éventuelles prescriptions et bilan à faire.

Enfin le Groupe 4 qui est chargé d’administrer le traitement prescrit à l’enfant par les Médecins et d’effectuer des tests de diagnostic rapide. Il s’agissait donc de donner à l’enfant en la présence de leurs tutrices, un médicament qui peut être un déparasitage, un antipaludéen, un antibiotique ou autre.

Aperçu des groupes de travail

Au terme de l’activité, 43 enfants au total ont bénéficié d’une prise en charge entière. Parmi ceux-ci l’équipe HHI a noté que certains étaient en bonne santé à qui ils ont juste administrer un déparasitage. Le reste des pathologies sont des cas de paludisme simple, d’infections de la peau qui se traduisent par de petites plaies au niveau de la tête et des membres, des cas de teigne, de malnutrition aigue sévère (ces cas ont été orientés vers le CHR), de rhinites (rhumes et complications avec toux), des cas de refus d’alimentation (à qui ils ont prescrit des complexes vitaminés), des cas de mycoses des fesses (antimycosiques), de conjonctivites (infections des yeux qui deviennent rouges noires avec du pus traités aux antibiotiques) et de déparasitage systématique.

En dehors de ces cas, 2 types de cas ont été rencontrés : des enfants présentant des signes de retard mental et de malformation congénitale avec handicap moteur. L’équipe HHI a estimé qu’il leur était impossible de prendre en charge ces cas, mais en plus qu’il n’y avait pas d’urgence comparé aux autres cas.

Par la suite, l’équipe a prévu de revenir pour une visite de suivi dans 2 semaines. Ils ont reçu les bénédictions et les vives reconnaissances de la Présidente de l’association envers eux et les donateurs.

3. Prise en charge sanitaire gratuite aux enfants de la rue

La visite aux enfants de la rue, Ouahigouya

Nombre d’heures de travail : 50

Nombre de bénéficiaires atteints : 30

Tout comme les enfants de l’ABPE, les enfants de la rue de la ville de Ouahigouya qui avaient reçu la visite de HHI le 29 Avril 2020 (voir article), ont également été prise en compte pour les activités sanitaires du mois de Mai 2020.

Consultations et soins aux enfants de la rue

Cependant, des difficultés ont été rencontrées par HHI en termes de mobilisation, à la suite d’un incident survenu dans le quartier abritant les enfants qui a contraint certains à s’absenter le jour de l’activité. Surpris par cette information imprévue, l’équipe HHI a néanmoins tenu à mener l’activité avec les 30 enfants présents, soit 20 enfants de moins que ce qui était prévu. Ils ont notamment effectué des consultations sommaires et administré des traitements aux enfants malades. Ils prévoient également de revenir pour la distribution des médicaments restant.

--

--

--

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Achille Sawadogo

Achille Sawadogo

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner

More from Medium

Blog Post 5

Grow

BLOG POST 4

Visualizing My Experience at Amal Academy