Projet ASPD Nord_2020: Visite aux enfants en situation de rue

1. Contexte et choix des bénéficiaires

Le phénomène des enfants en situation de rue (expression renvoyant à l’état circonstanciel ou conditionnel de la vie dans la rue) est un problème réel au Burkina Faso. Pour se faire une idée de l’ampleur, un recensement réalisé en 2016 par l’Etat dans les 49 communes urbaines faisait état de 9313 enfants et jeunes en situation de rue soit 7564) garçons (81,20%) et 1749 filles (18,20%). Ce même recensement révèle que la première occupation de ces enfants est la mendicité avec 4226 cas soit 45,6%. Après il y a les vols, le ramassage d’objets (cuivre, aluminium…), etc. Le recensement montre aussi que 10% de l’effectif total soit 897 enfants qui ont entre 0 et 5 ans sont dans la rue accompagnés de leurs parents, principalement leurs mères qui les utilisent dans la mendicité.

Cette vulnérabilité des enfants étant donné qu’ils sont sans protection, sans soutien et exposés à toute forme de danger telle que la violence, la drogue et l’exploitation (pédophilie, prostitution, MST, SIDA), laisse entrevoir au-delà du problème socioéconomique, un problème sécuritaire.

Il est donc important que le problème soit pris au sérieux dans les politiques publiques de développement et le gouvernement Burkinabè semble l’avoir compris.

En août 2018, le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a lancé une opération de retrait des femmes et des enfants en situation de rue. Cette opération visait à les placer au sein de centres d’accueil, d’élaborer des projets de vie pour eux et de prendre en charge les questions alimentaires et sanitaires. Le ministère estime que 586 enfants et 55 femmes ont pu être retirés et placés dans des centres. Comparé au total national, ce nombre est minime.

Les organisations caritatives apportent également leur soutien. ‘Médecins du monde’ notamment, en collaboration avec l’Association Keoogo, apporte des équipements médicaux et d’autres ressources en vue d’améliorer la santé des enfants en situation de rue de Ouagadougo. Grâce à ce projet, 735 enfants sont suivis médicalement chaque année, et 75 enfants sont scolarisés chaque année.

Malgré ces efforts, on constate visiblement qu’il reste beaucoup à faire. C’est dans ce cadre-là que Aid & Save a souhaité apporter sa contribution pour améliorer les conditions de vie des enfants en situation de rue notamment dans la crise sanitaire actuelle qui empire leur vulnérabilité. Cela a pu être fait à Ouahigouya dans la Région du Nord en coordination avec notre partenaire local Help and Health Initiative.

2. Activité de sensibilisation et dons de matériel d’hygiène au profit des enfants en situation de rue

La liste des besoins des enfants en situation de rue est longue : alimentation, habillement, logement, santé, éducation, protection, etc. Mais en priorité et selon nos ressources disponibles, nous avons décidé de commencer par la santé pour les raisons suivantes : dans l’immédiat les enfants ne manquent pas de quoi se nourrir (malheureusement par la mendicité), la santé est le domaine privilégié de HHI, la crise sanitaire due au COVID-19 est urgente.

Ainsi, HHI s’est fixé pour objectif de rassembler le maximum d’enfants en situation de rue de la ville de Ouahigouya, en vue de les sensibiliser sur les mesures barrières, de leur distribuer des cache-nez, et de leur offrir des dispositifs de lavage de mains destinés à eux.

Le rassemblement a été effectué grâce au soutien de l’agent de santé et guide de HHI qui les a mis en contact avec O.D, une personne ressource. Ce dernier est d’ailleurs celui qui par générosité a rendu disponible sa concession située dans la périphérie de la ville, pour héberger tout enfant qui le souhaite.

Effectivement, le 29 Avril vers 17 :00, les enfants étaient au rendez-vous (moins de 50 enfants) audit endroit, leur fief. 5 membres de HHI ont été délégués pour cette activité. Après des échanges conviviaux, l’équipe HHI a commencé par expliquer aux enfants de façon précise et attentive, ce qu’est la crise sanitaire actuelle due au COVID-19. Une présentation des mesures barrières a aussi été faite tout en invitant les enfants à leur strict respect (on se souvient qu’à Ouagadougou, des enfants ont été aperçus en train de porter des cache-nez déjà utilisés et jetés à la rue). Leur hôte Monsieur O.D, a également été instruit de veiller au rappel des précautions.

Pour concrétiser leur geste, HHI a remis au responsable des enfants un lot de dons composé d’un carton de savons, d’une solution hydroalcoolique, des cache-nez pour chaque enfant ainsi qu’un dispositif de lavage de mains. Celui-ci très ému a promis d’en faire bon usage. Il s’est réjoui qu’il y ait toujours des individus sensibles à la condition de ces enfants qui n’ont personne pour s’occuper d’eux, les chérir, les nourrir, les protéger. Il a enfin invité HHI à revenir chaque fois qu’ils auront du plaisir à revoir les enfants.

--

--

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Achille Sawadogo

Achille Sawadogo

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner