Projet ASPD Nord_2020: Visite aux détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Ouahigouya (MACO)

Photo de l’entrée de la prison

1. Les raisons du choix de la MACO : Surpopulation carcérale et COVID-19

S’il y a un lieu craint, très peu connu et parfois rejeté du grand public, c’est bien le milieu carcéral. Les détenus sont pourtant des personnes ordinaires avant tout, même si elles sont privées de liberté par décision de justice. Ils ont donc droit à un traitement digne. Cependant, la surpopulation carcérale ne favorise pas parfois la bonne prise en charge des détenus. Selon le journal « L’économiste du Faso », le taux d’occupation de l’ensemble des établissements pénitenciers en 2018 était de 189,6% contre 190,3% en 2017 et 194,2% en 2009. La surpopulation carcérale serait donc réelle. Effectivement en début Avril 2020, Le président Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a gracié 1207 détenus pour freiner la propagation du coronavirus.

De plus, les résultats du projet PRISONS (2018): « Améliorer les conditions sanitaires des établissements et lieux de détention au Burkina Faso » initié par Expertise France pointaient du doigt les questions de surpopulation et d’hygiène dans 27 Maisons d’Arrêt et de Correction visitées (dont celle de Ouahigouya). D’où la nécessité d’agir sur l’offre de santé en milieu carcéral pour éviter que l’état de santé du détenu nécessite une référence en dehors de l’établissement sanitaire, précise René Bagoro, alors Ministre de la Justice.

2. Aid and Save vole au secours des détenus de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouahigouya (MACO)

Dans le cadre du projet « Initiative pour l’aide et la santé des populations défavorisées de la région du Nord » (ASPD-Nord_2020) financé par Aid and Save et exécuté par Help and Health Initiative (HHI), une activité d’échanges et de remise de dons a eu lieu le 27 Avril 2020 à 11 :00.

Quatre (4) membres de l’équipe HHI ont été reçus ce jour-là par le Directeur du Centre pénitencier M. Cyrille TRAORE. Pour des raisons de sécurité pénitentiaire a-t-il précisé, l’accès au sein de la prison est très limité d’où la tenue des échanges au sein de son bureau. C’est dans une ambiance décontractée et conviviale que le Directeur s’est entretenu avec la coordination de HHI afin de comprendre l’objet de leur visite et découvrir leur organisation.

Accueil de HHI par le Directeur à leur arrivée

Très content de l’initiative, celui-ci a précisé que c’était le 2ème soutien reçu par son centre de la part de personnes privées. Il a également souligné l’importance pour le public extérieur d’avoir un regard démystifié et beaucoup plus inclusif envers le milieu carcéral. Ce don composé d’un dispositif de lavage de mains, de 55 cache-nez, de boules de savon et d’un bidon de solution hydroalcoolique contribuera à améliorer les conditions d’hygiène au sein de la prison, a rassuré le Directeur.

Photo de groupe avec le Directeur de la prison

Pour terminer, celui-ci a permis à l’équipe de HHI de visiter la savonnerie de la prison gérée par les détenus pour leur propre hygiène. Il s’est également montré disponible pour d’éventuelles collaborations pour de meilleures conditions de vie des détenus.

Installation du dispositif de lavage des mains au sein de la prison

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner