Ma nouvelle qualification en « Recherche de fonds et gestion de contrats de financement avec les bailleurs » de l’Institut Bioforce Développement : de quoi s’agit-il ?

Pour voir le badge, veuillez suivre le lien suivant puis cliquer sur l’image qui s’affichera https://my.hpass.org/app/badge/info/46297/pic/embed

Au cours des 6 derniers mois, je réfléchissais à comment renforcer mes compétences tout en gardant une certaine cohérence entre mes qualifications et le travail que je fais. Dans mes recherches, je suis tombé sur 3 formations en ligne: l’une intitulée « Stratégies de négociation : Établir des accords au-delà des frontières » à $3,600 et l’autre « Gestion financière des organismes sans but lucratif : Concepts et techniques pour la gestion stratégique » à $2,600.

La troisième formation que j’ai finalement choisie de suivre s’intitule “Recherche de fonds et gestion de contrats de financement avec les bailleurs”, délivrée par l’institut Bioforce à Lyon (France) pour un coût de 700 Euros (835 USD) et s’étale sur 35 heures.

L’option Bioforce me convenait beaucoup mieux que les options Harvard pour les raisons suivantes: le coût était plus raisonnable, le contenu était déjà clair et pertinent par rapport à mon expérience professionnelle actuelle mais aussi ce serait une première expérience de formation avec les Français. J’étais impatient et très excité de découvrir du nouveau.

Du 27 Mai au 25 Juin 2021, j’ai donc suivi avec un grand intérêt la formation Bioforce avec une dizaine d’autres professionnels de différents pays et aux profils variés. Le cours formation était répartie entre des travaux individuels (lecture et matériel audiovisuels) suivis de quiz, des réunions synchrones d’explications et d’échanges entre apprenants et formateurs et pour finir un examen final qui sanctionne la fin de la formation.

Le contenu de la formation (résumé)

Le premier module pose d’abord les bases avec en passant en révue le contexte de financement de l’action humanitaire. On voit là l’évolution et la complexité des besoins humanitaires (crises, pauvreté, par pays), la réponse humanitaire face à ces besoins (montants, types de fonds, origine des fonds) et le cadre global de financement (Efficacité de l’aide, Grand Bargain). On y voit aussi la qualité de l’aide issue du Grand Bargain avec un focus sur les Axe 1 (Transparence de l’aide), Axe 2 (Localisation de l’aide), Axe 10 (Nexus et COVID-19), Axe 7 et Axe 8 (Flexibilité de l’aide) et enfin les tendances liées à la question du financement c’est à dire les Consortiums, le Cash, la Digitalisation et les financements anticipés.

Le deuxième module présente les étapes de financement d’un projet/programme, en partant du cycle de projet (Diagnostic, Planification, Mise en œuvre, Suivi et pilotage, Evaluation finale) pour aboutir au Cycle de financement (Définition du projet, Construction de la stratégie de financement, Elaboration de la demande de financement, Signature et préparation de la mise en œuvre du contrat de financement, Suivi du contrat de financement, Clôture du contrat de financement).

Les huit (08) prochains modules reviennent en détail sur chaque point du cycle de financement avec des travaux pratiques parfois complexes. Ce qu’il faut retenir…

La stratégie de financement : c’est un document important qui permet à l’ONG de traduire sa vision, mandat, valeurs et stratégie opérationnelle en termes financiers. Il faut veiller à l’élaborer.

La demande de financement : sa qualité conditionne significativement l’obtention du financement. Il est très important pour chaque situation, de connaître les informations et les documents nécessaires à la demande, de rédiger le contenu principal de la demande et de maîtriser les autres facteurs clés

Le contrat de financement : outre l’importance de maîtriser les principaux points pour gérer efficacement un contrat de financement, il est tout aussi important de connaître en profondeur les éléments clés constitutifs d’un contrat de financement. Cela est très utile parce que la signature d’un contrat de financement engage l’ONG à mettre en œuvre le projet tel qu’il est spécifié dans la proposition de projet initiale, à rendre des comptes au PTF (reporting, évaluations) et à respecter des procédures (audits).

Lorsque le contrat de financement est bien suivi, le dernier point qui boucle le cycle de financement est la clôture du contrat et la capitalisation. Une clôture de qualité doit nécessairement considérer les points essentiels tels que les modalités administratives (archivages, lettres au PTF, …), la redévabilité (reporting, évaluations, audit), les points de souffrance, le partenariat, les modalités financières. Une capitalisation réussie devrait permettre de transformer le savoir et les leçons apprises en connaissance partageable.

En gros, la recherche de financement est un processus complexe dans lequel le choix du PTF est déterminé à travers l’analyse interne de l’ONG (mandat, projet), l’analyse externe et la stratégie et la stratégie d’approche du PTF (connaître le PTF, sa politique et ses modes de sélection) mais aussi la stratégie de financement retenue par l’ONG. Comprendre ce processus est tout de même fascinant parce que cela accroît les chances de décrocher beaucoup plus facilement un financement pour son projet.

--

--

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Achille Sawadogo

Achille Sawadogo

Mandela Washington Fellow, for Young African Leaders — Civic engagement — Development Cooperation, Economist, Project Management skills, Free learner